skip to Main Content

Réalité immersive en santé : l’importance de l’expertise métier

La réalité virtuelle fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. Après l’annonce de Facebook Méta quant à l’avènement des métavers, ce qui passait encore hier, pour un gadget de « geek » prend enfin son envole et promet un avenir incroyable dans tous les domaines. Et la réalité immersive en santé ne sera pas en reste. Si Marc Zuckerberg annonce la création de 10000 postes en Europe, certains experts du domaine pensent que cela devrait améliorer le travail de 23 million de personnes d’ici à 2030. 

Or en santé cela va demander de réfléchir à son déploiement massif avec les bons acteurs, mais aussi à son suivi et à sa coordination. De nombreuses personnes voient arriver, avec ce nouveau média, la création d’une multitude de nouveaux métiers. En faisant un rapide constat, nous pourrons comprendre ce que sont ces nouveaux métiers et surtout l’importance de l’expert métier.

Réalité immersive en santé : constat général

Aujourd’hui, bien des applications en réalité virtuelle (VR) médicale, sont issues d’une bonne idée (pas toujours d’une personne issue des soins). Cette idée est creusée puis développée, en lien, plus ou moins direct, avec un centre de soins et une équipe de soignants connaisseur du sujet.

C’est eux qui vont guider l’aspect médical du projet, et parfois aider à en faire les tests. S’ils sont mentionnés dans les crédits de l’application, sur les sites internet des entreprises sous le nom de « board médical », ils n’en retirent pas souvent d’intérêts si ce n’est une licence gratuite ou moins chère pendant un temps. Des professionnels qui se passionnent un temps sur le sujet et aide à le mettre en place bénévolement. Si cela parait efficace, c’est un peu faible pour adresser les besoins qui s’annoncent.

Une expertise de la technologie parfois relative

De plus leur expertise de la technologie étant parfois relative, le développement comme le déploiement souffre d’erreurs cruciales qui peuvent retarder le projet et lui seront fatales demain.

Je passerai sur le fait que ces applications doivent savoir faire la preuve clinique de leur efficacité. C’est un parcours complexe qui fait peur et qui est souvent mis de côté. Or, et surtout en France, il est impensable d’obtenir l’engagement d’un établissement de soins pérenne sans avoir cette assurance.

Mais les budgets sont serrés et compliquent la mise en place de ce type d’analyse. Si pour certains la preuve vient avec le temps par l’amélioration de la trésorerie qui permettra de payer l’étude clinique en bonne et due forme.

Là où cela devient vraiment dommage c ‘est d’apprendre que bien des sujets sont traités en recherche par les universités et que le travail des uns n’est pas systématiquement en lien avec le travail des autres. Mais ce n’est pas là notre propos et je fermerai ici cette parenthèse.

Le monde de la santé à la veille d’une transformation majeure

Dans l’absolue, le milieu des soins, récemment ébranlé, depuis longtemps fatigué, est donc à la veille d’une transformation majeure grâce à l’arrivée de ces technologies. Transformation à laquelle il n’est pas préparer.

Le volet numérique du SEGUR en Santé, lancé en juillet dernier, a pour but de permettre la généralisation des outils numériques de gestion du parcours patient et d’aider les entrepreneurs en e-santé de se faire connaitre via G- NIUS, plateforme de référencement de l’innovation du numérique en santé. Mais ces outils renvoi à la réglementation stricte en santé et a une complexité qui peut encore faire peur aux entreprises.

Cela nous montre que le besoin d’accompagnement est double :

  • D’un côté les établissements de soins ont besoins d’être accompagnés dans le transition numérique.
  • De l’autre les startups ont besoins d’être accompagnées dans les méandres de la santé.

Technologie & santé : développement de nouveaux métiers

Aussi, afin de permettre la mise en place et la pérennité de ce changement, de nouveaux métiers vont indubitablement émerger dans le secteur de la technologie en santé. On trouvera certainement en intra hospitalier, des référents en formations immersives, ou des personnels du services informatiques spécialisés dans la maintenance des services immersifs.

Dans les métiers de la sécurité des données (peu adressé encore par les producteurs de la santé immersive) on trouvera bientôt des experts dans le domaine des technologies immersives. En effet la seule utilisation d’un casque de réalité virtuelle renvoi un nombre de données suffisante pour déterminer un nombre incroyable d’informations personnelles sur son porteur.

Mais, dans ces nouveaux métiers, un profil va vraiment faire la différence : l’expert métier. Notre approche aujourd’hui « user centric » arrive à ces limites et pour passer à l’étape suivante, il faudra en passer par l’évolution des soignants. Comme les medtech ont fait le choix d’employer des soignants comme technico-commercial ou formateur, il faudra maintenant compter sur les soignants de terrain pour aider à cette transition.

Aujourd’hui, de nombreux « experts » ou « consultant » en e-santé sont, au mieux, issues de formation en MBA santé (ou équivalent), mais trop peu souvent du terrain. Ils n’ont pas cette sensibilité ni cette réalité du milieu. Or comment mieux s’adresser à la santé que par ceux qui en ont fait leur vie.

Intégrer les soignants à la réalité immersive en santé

Je suis attachée à ce message depuis longtemps et les deux retours que j’en ai sont :

  1. Comment former ces experts ? Ils ne sont pas techniciens, ne connaissent rien aux technologies immersives.
  2. Des experts de ce type seraient bien trop coûteux.

1- A la première je réponds cela : J’ai récemment vu passer sur les réseaux sociaux, de nombreux articles ventant les capacités impressionnantes des infirmières. Et de fait, l’une des premières qualités du soignant, et a forciori de l’infirmière, est sa capacité d’adaptation. Tant dans leur langage que dans leur positionnement les soignants savent s’adapter à leur auditoire. Souvent confrontés à des changements inopportuns, ils sont réactifs et force de proposition.

digital pour industriels de santéBien sûr il faut les former aux technologies immersives, à leur enjeux, leur complexité leur technique, car nous ne parlons plus de se cantonner au technico-commercial mais bien d’accompagner des projets XR dans leur ensemble. Mais là encore ils ont des capacités d’intégration de l’information envié par de nombreux domaines.

Cependant, la formation en interne, sur le terrain, est devenue courante. Pousser la gestion de projet ou la relation client auprès de personnel de santé est un pari sûr pour obtenir des résultats qualitatifs. C’est ouvrir des mines d’or d’informations et de savoir insoupçonnées.

2 – A la seconde question, je réponds donc simplement que « le jeu en vaut la chandelle ». Un soignant est une personne investie et motivée. Ses qualités feront avancer à pas de géant, les sociétés qui sauront les accueillir avec respect.

Les soignants sont devenu de véritables couteaux suisses

Quel rôle l’expert métier peut-il jouer dans l’avènement de la réalité immersive en santé ?

réalité immersive en santéLe soignant devenu expert en Santé immersive (ou en e-santé) est un véritable couteau suisse. Dans sa formation initiale, il acquière des compétences en transmission de savoir, en vulgarisation scientifique. Sans en faire des ingénieurs pédagogiques, bien que de nombreux soignants se tourne vers ce type de formation pour l’apprentissage du soin par la simulation, les bonnes pratiques en matière de pédagogie n’échappe pas à ces personnels.

Ils savent comment mettre en place l’exercice qui démontrera la compétence, et comment l’évaluer. Ils sauront mettre expliquer et évaluer pour aider les équipes de la technique et les établissements de soins à s’entendre, gageant d’une crédibilité pour les entreprises.

Qu’en est-il de la gestion de projet ?

Il en va de même pour la gestion de projet, surtout pour ceux qui ont approché des postes de coordination ou des postes en santé publique.

Certes ce ne sont pas des projets du même type, mais la logique de coordination et de gestion du temps et de la motivation de l’équipe est la même. Pour un projet éducatif, nous aurons les mêmes évaluations du besoin, la même force de proposition des outils (qui seront là technologique), la même gestion des priorités pour mener le projet et des les mêmes cartes pour aider au déploiement et à la réussite des projets. Par habitude un soignant mettra en place des outils d’évaluation de l’usage du projet qui sont si précieuses et si souvent mis de côté.

réalité immersive en santéIl peut donc gérer la relation client, la formation à l’usage ou la gestion de projet avec une particularité sur l’adresse du besoin, le test en interne et l’aide au déploiement (souvent négliger).

Mais le soin c’est aussi une grande famille et une belle image. En les formant un peu en communication vous avez de parfait assistant en Community management ou de très bon business développer en santé. Enfin, venant d’un milieu exigent, c’est un label de qualité qui crédibilise vos projets en XR Santé.

Attention, le but de mon propos n’est pas de vendre la reconversion massive des soignants car tous ne seront pas pertinents dans l’highT. Mais c’est une ressource de qualité, trop négligée, qui peut et devra trouver sa place dans le milieu afin de l’aider à s’épanouir.

L’importance de l’expertise métier pour la réalité immersive en santé

L’expertise métier est un facteur de qualité dans la réalisation de projet. Surtout mis en avant sur la partie formation dans ces débuts (d’ancien professionnels devenaient enseignants), le besoin d’informations précises, d’éléments de langage, et de crédibilité ainsi que les facteurs d’efficience (faire plus vite sans perdre en qualité) sont venus changer les besoins dans ce domaine.

Ainsi l’expertise métier est devenue l’une des clés de la réussite des projets. Comment cela fonctionne-t-il ? Quels bénéfices cela représente pour les projets en santé ?

La connaissance du secteur

hypnose virtuelPour adresser un secteur il faut le connaître et en maîtriser les subtilités, et en santé c’est une vérité absolue. Car l’on n’adresse pas le secteur de la santé comme les on pourrait adresser les industriels (je ne ferai pas de parenthèse sur le fait qu’on fasse appel à des directeurs industriels pour gérer les hôpitaux).

Cela reste un domaine très particulier avec des fonctionnements spécifiques, différents qu’il s’agisse du public ou du privé, de l’institutionnel ou de la médecine de ville. Or avec un expert métier, outre le lien faciliter avec le secteur du soin (que nous évoquions plus haut) vous vous donnez accès à une excellente connaissance du milieu.

Partir du besoin et voir loin

réalité virtuelle médecinePour qu’un projet réussisse il doit partir du besoin de ce secteur, avoir une vraie plus-value et voir loin. Encore une fois ce concept est valable en santé. Les investissements sont parfois long à obtenir car ils doivent faire la preuve qu’ils sont la réponse à une vraie problématique et pouvoir s’inscrire dans une qualité lui permettant d’être solide et stable dans le temps.

Notez que cette notion de partir d’un besoin pour l’éducation et la formation en soin de santé a été mise en avant dans une excellente publication de l’université Anglaise de Leeds. L’expert connait déjà une partie des besoins du secteur et est tout indiquer pour les affiner rapidement avec votre client.

Des objectifs réalisables et une grande efficience

Monter un projet demande de connaitre aussi les limites d’un secteur et d’une équipe. Les objectifs d’un projet doivent être réalisables. Si le projet est bien encadré alors il se fait rapidement et sans embuche. Le client a exprimé tous ses besoins, n’a pas de rajout de dernière minute. Il maîtrise son budget et le producteur maîtrise son temps.

L’intérêt de la venue de ces experts métiers en santé immersive issues des soins, c’est qu’il puisse autant guider le producteur de contenu que son client. Connaissant les enjeux de chacun, il accompagne le projet sur une exécution juste.

L’évaluation et la mesure de votre succès

réalité immersive en santé

Enfin il est un point important dans le milieu de la santé : l’évaluation. Dans le souci de mettre en place la preuve qu’un investissement était le bon et qu’il peut se pérenniser, les acteurs de la santé sont friands de l’évaluation.

Si cela se fait parfois en interne chez le client dans des milieux industriels, il est apprécié par les milieux de santé que le producteur soit à l’initiative de ce type de dispositif.

Là encore, et au même titre qu’il connait les besoins primaires du secteur adressé avant le projet, un expert saura quels éléments doivent être mis en avant lors de cette évaluation du projet. Cela fait également, en un sens, partie du « voir loin ». Un bon retour d’évaluation pourra également déboucher sur de nouvelles collaborations et le secteur de la santé est fidèle.

L’expertise métier est donc un vrai plus dans un projet et surtout dans le domaine de la santé. Dans le domaine des XR en santé, domaine tout jeune, le besoin d’accompagnement et de lien est indéniable.

Pour conclure sur la réalité immersive en santé :

Aujourd’hui le monde de la XR en santé est à l’aube d’une explosion incroyable. Les pépites du milieu en témoignent, comme le fait la levée de fonds d’hypnoVR, la reconnaissance « medical device » de Bliss ou encore les nombreux prix de Sim for Health ces dernières années. Mais pour avancer à l’étape d’après l’écosystème doit prendre appui sur ces acteurs qu’il cible, non plus en les considérants en partenaires clients mais bien en les intégrants dans la production et le déploiement comme membres à part entière.

Les productions gagneront en qualité, en rapidité de production et en engagement client, à n’en pas douter. Pour emporter la confiance du milieu des soins faisons confiance aux soignants.

logo kdsanteKamui Digital Santé vous accompagne dans la mise en place des nouvelles technologies de réalité immersive en santé. N’hésitez pas à nous contacter pour échanger ensemble à ce sujet ou à propos de tout autre thématique concernant le marketing et la santé.

Les articles le plus lus de la catégorie

Back To Top