skip to Main Content

Réalité virtuelle en santé : la révolution continue en 2019

La réalité virtuelle en santé, c’est une technologie qui ne cesse de se développer. Selon une étude réalisée par l’Ifop pour le Centre national du cinéma et de l’image (CNC), 93,4% des Français connaissent la réalité virtuelle, 41% s’y sont déjà essayés et 97% jugent cela positif. Celle-ci peut avoir de nombreuses conséquences pour les activités de santé, et des répercutions très positives pour les patients. A l’occasion de la sortie des nouveau casques d’Oculus (21 mai 2019), et bientôt celle du Valve Index (31 août 2019), nous en profitons pour vous éclairer sur la réalité virtuelle et les casques autonomes dans le domaine médical.

Les nouveautés de la réalité virtuelle en 2019

Le Valve Index était en rupture de stock dans le monde entier trente minutes seulement après l’ouverture des précommandes. Nous ignorons quelle quantité de casques Valve Index était prévu pour les précommandes. Cependant, cette rupture de stock presque instantanée démontre bien qu’un vif intérêt demeure pour la réalité virtuelle, surtout dans le secteur médical. En effet, les nouveaux casques autonomes intéressent les professionnels de santé du monde entier. Ils permettront à court terme une plus grande facilité de déploiement des formations en réalité virtuelle.

Le Valve Index, nouvel incontournable de la réalité virtuelle en santé ?

Ce nouveau casque autonome montre bien l’importance de la simulation numérique dans le milieu médical. Son objectif pédagogique est de reproduite les procédures et les situations spécifiques de soins de santé. Le Valve Index pourra offrir une reconstitution complète de l’environnement en 3D du domicile d’un patient virtuel. Dans le cadre de sa formation médical, un étudiant pourra par exemple jouer le rôle d’un infirmier libéral venue changer le pansement de son patient. Celui-ci découvrira alors toutes les étapes de cette procédure par le biais d’un enseignement actif et immersif. Le Valve Index s’annonce très prometteur avec un champ de vision plus large ainsi que des contrôleurs permettant le tracking des cinq doigts de la main. Il faudra toutefois attendre jusqu’à la fin du main d’août pour vérifier si ce nouveau casque autonome tient ses promesses…

Les nouveaux casques Oculus Quest et l’Oculus Rift S

Nous vous avions déjà parlé précédemment de l’Oculus GO, le casque autonome pratique d’utilisation et à un prix abordable. Et bien deux nouveaux viennent de sortir ! Les deux casques utilisent la technologie Oculus Insight de tracking sans capteurs extérieurs. Des caméras intégrées aux casques permettront de suivre les mouvements et l’environnement. L’Oculus Rift S, qui est le plus haut de gamme, permet de se couper du monde extérieur pour vous plonger dans un monde parallèle tout en pixels mais très réaliste. Il est approprié pour les activités en rapport avec le domaine de la santé. Et c’est exactement ce que recherche certains professionnels de santé, que ce soit pour le traitement des pathologies ou la formation médicale.

Les avantages de la réalité virtuelle pour la santé

Le traitement des phobies

Les applications de réalité virtuelle (et même de réalité augmentée) en santé s’avèrent efficaces dans le traitement des phobies. Grâce au casque autonome, le patient va plonger dans un environnement virtuel où il pourra faire face à ses peurs. Prenons l’exemple de la phobie de parler en public, qui peut être traitée grâce cette méthode. Le patient va être placé dans une pièce virtuelle devant un public, où il doit prendre la parole et surmonter sa peur. N’importe quelle phobie influence la qualité de vie du patient. Elle peut provoquer des attaques de panique ainsi que des comportements anormaux dans les situations quotidiennes. Afin de ramener ces patients à une vie normale, différentes situations ont été programmées. Le traitement des phobies avec les casques autonomes est l’une des plus rapides et efficaces.

L’hypnose médicale

L’anesthésie par médicaments n’est pas sans risques, qu’elle soit locale ou générale. Une fois encore, la réalité virtuelle en santé se voit être une bonne alternative. En effet, de nombreux professionnels de la santé reconnaissent les bienfaits de l’hypnose médicale. Elle ne se substitue bien-sûr pas aux autres types d’anesthésies. Elle est destinée principalement à gérer la douleur des petits gestes médicaux,  à gérer l’anxiété pré-opératoire et la douleur post-opératoire. Par exemple, HYPNOVR offre la possibilité aux professionnels de santé de personnaliser les séances d’hypnose médicale. Cette personnalisation se fait en fonction des spécificités de la procédure médicale ainsi qu’en fonction des sensibilités propre à chaque patient.

Le soulagement de la douleur

Plus on pense qu’on a mal, plus on souffre, n’est-ce pas ? C’est précisément tout l’intérêt de la réalité virtuelle ! Des scientifiques américains ont ainsi diminué de 35 à 50% la douleur ressentie par des grands brûlés à l’aide de la réalité virtuelle. Le patient porte le casque autonome qui l’amène dans un monde complètement différent : les lacs de montagne, les sommets enneigés, etc. Le patient peut ainsi se concentrer sur autre chose et s’abstraire de la douleur. La sensation de douleur est donc beaucoup plus faible sans aucun dommage pour la santé. Dans certains cas, les médecins prescrivent des médicaments lourds pour minimiser la douleur. En effet, une réhabilitation après des blessures ou des brûlures difficiles est toujours longue et douloureuse. Et bien la réalité virtuelle en santé pourrait rendre cette procédure un peu plus agréable. L’utilisation des casques autonomes pour soulager la douleur a prouvé son efficacité. A noter que la réalité virtuelle peut aussi permettre de réduire la consommation de drogues lourdes.

Se former en santé grâce aux casques autonomes

Comme tout le monde le sait, les années d’études dans le domaine de la santé sont assez longues. Afin d’être plus performants dans leur profession, les élèves ont besoin de plus de pratique dans leur formation médicale. C’est dans ce cadre que la réalité virtuelle semble être le futur de l’éducation médicale moderne.

L’éducation psychiatrique : mieux comprendre le patient

réalité virtuelle en santéLe problème de l’éducation psychiatrique est d’abord de faire comprendre à l’élève comment se sent le patient et quelles sont ses pensées. En effet, on remarque un manque de compréhension des problèmes du patient. Nous sommes d’accord, il s’avère difficile de sentir ce que le patient ressent au fond de lui. Néanmoins, la réalité virtuelle pourrait permettre aux futurs médecins d’avoir la capacité de se mettre à la place du patient.

Par exemple, VRSanity est un simulateur de schizophrénie en réalité virtuelle. Grâce à celui-ci, on peut voir le monde à travers les yeux de la personne qui souffre de cette maladie. La réalité virtuelle en santé permettra sans le moindre doute aux étudiants de comprendre plus profondément les patients. Et ainsi à trouver le traitement le plus approprié dans leur cas.

La formation dentaire et formation aux premiers secours

Une application a été créé pour former les futurs dentistes. Celle-ci leur donne l’occasion de s’entraîner pour faire une anesthésie locale. Selon les données, cette application de l’université d’Aix-la-Chapelle simule les différents paramètres des tissus. L’étudiant peut sentir la rétroaction du tissu sur l’injection. Cet outil de réalité virtuelle en santé représente donc bonne façon de s’entraîner.

Aussi, les premiers secours sont une chose que les étudiants du domaine de la santé devraient apprendre. Vous savez probablement tous que la procédure de base des premiers secours est la réanimation cardio pulmonaire à court terme. Mais qui d’entre vous en déjà eu à exercer cela dans la vie réelle ? Les élèves sont de base enseignés à l’aide des mannequins. Mais l’aire de la technologie et des casques autonomes offre une meilleure solution. Le pratiquer en amont grâce à la réalité virtuelle en santé, cela pourrait sauver une vie ! Car en effet, il faut beaucoup de pratique pour bien l’exécuter.

La réalité virtuelle en santé modélise différentes situations

Les casques autonomes donne la possibilité de modéliser des situations complexes. Dans le domaine de la santé, il permettront d’être en immersion dans un cas où il faut sauver la vie de quelqu’un. Grâce à cela, les étudiants ont la possibilité d’acquérir de l’expérience, et se sentiront plus confiants par la suite avec les patients réels. Bien-sûr, la réalité virtuelle en santé ne remplacera pas ni l’éducation médicale, ni la thérapie traditionnelle, ni les médecins. Cependant, cette technologie a le pouvoir pour rendre leur travail plus facile et beaucoup plus efficace.

Les articles le plus lus de la catégorie

Back To Top