skip to Main Content

E-santé : notre regard sur ce marché en pleine croissance

Le secteur de la e-santé connaît une croissance exponentielle et implique tous les acteurs du milieu médical. De plus en plus présent dans le quotidien des Français, le digital est une opportunité pour le secteur de la santé. Les technologies numériques sont au cœur de la recherche clinique et de l’innovation dans la prise en charge et l’accompagnement des patients. Elles permettent d’améliorer considérablement le parcours de soins.

La e-santé comporte de nombreux avantages, tant pour les professionnels de santé que pour les entreprises et pour les patients. Commençons par définir la e-santé puis faisons le point sur son marché et sur les principales tendances.

e-santé

Qu’est-ce que c’est la e-santé ?

Selon la définition de l’OMS, la e-santé est définie comme « les services numériques pour le confort de l’être humain », c’est-à-dire l’application des technologies de l’information et de la communication dans le domaine de la santé et du bien-être.

La e-santé comprend :

  • La Télésanté qui comprend les comportements de prévention et de soins effectués à distance : les informations sont fournies via des portails grand-public, des sites Web de promotion de la santé, des systèmes d’alerte téléphonique, la prescription électronique à distance, etc.
  • La Télémédecine réalisée par des médecins à distance : consultation en visioconférence, téléassistance à distance des médecins lors d’une intervention, suivi à distance des patients, échange d’avis d’experts à distance, etc.
  • La M-santé (ou santé mobile), comprenant les applications numériques liées à la santé pour smartphones ou objets connectés, bracelets, etc.
  • Systèmes de dossiers de santé électroniques.

Dès lors, l’objectif est de répondre à des besoins de plus en plus précis et concrets pour faciliter le quotidien des patients, mais aussi celui des médecins.

Qui sont les acteurs de la e-santé en France ?

  • Pour les acteurs publics :

C’est le Ministère des Affaires sociales et de la Santé qui est chargé de la mise en œuvre de la politique de la santé et de l’e-santé. Ainsi, le Ministère de la Santé a mis en œuvre cette politique au sein du système de santé français avec l’aide de plusieurs Directions.

e-santéOn retrouve ainsi la direction générale de la santé (grands programmes de santé, prévention) et la direction générale de l’offre des soins (déploiement de l’e-santé auprès d’acteurs locaux et des agences régionales de santé).

Nous retrouvons aussi la direction de la sécurité sociale et la délégation à la stratégie des systèmes d’information de santé.

  • Pour les acteurs privés :

Dans près de la moitié des cas, ce sont ses startups qui sont à la pointe de l’innovation e-santé. Nous pouvons citer quelques exemples :

  • Conex Santé : un service de téléexpertise rapide
  • Withings : conception d’objets connectés (babyphone, pèse-personne, montre, etc.)
  • MedVir : un outil d’aide à la décision médicale utilisant l’intelligence artificielle
  • Santech : plateforme logicielle pour proposer de solutions sur mesure de prévention destinées au grand public, notamment aux personnes âgées et dépendantes
  • UmanLife : carnet de santé connecté
  • DocForYou : analyse des symptômes pour délivrer le nom des maladies les plus probables
  • Citizen Doc : accompagnement des patients dans leurs problèmes de santé
  • Alan : assurance santé pour les indépendants et les entreprises.

Qu’en est-il du marché de la e-santé ?

Le secteur de la santé fait aujourd’hui face à de nombreux défis :

Entre les risques épidémiques, le vieillissement de la population, les inégalités d’accès aux soins pour tous et écarts entre l’offre et la demande, ou les préoccupations humanitaires…

Les attentes dans le milieu de la santé sont nombreuses !

Cependant, le contexte économique et les déficits chroniques des dépenses de santé compliquent les réponses à ces attentes. Le secteur de la santé s’est donc numérisé ces dernières années et de nouvelles manières d’allier technologie et santé se développent.

Un marché colossal :

Selon une étude de Frost & Sullivan, il pourrait atteindre 235 milliards de dollars d’ici 2023. Une étude McKinsey a estimé que le potentiel de création de valeur en France pourrait atteindre 22 milliards d’euros par an.

De quoi aiguiser l’appétit de mastodontes comme Apple qui s’est lancé il y a des années. Pour ne pas être en reste, Amazon possède une filiale de conseil à distance. La société mère de Google, Alphabet, développe une filiale dans le domaine des sciences de la vie, Verily.

Les pharmacies en ligne et les services de téléconsultation représentent plus de trois quarts des revenus du marché. Mais ce sont les applications de santé qui devraient connaître la croissance la plus forte dans les années à venir. Le chiffre d’affaires mondial attendu en 2021 est s’élève à plus de 2 milliards d’euros. Cela représente une hausse de 77 % en quatre ans.

Quelles sont les tendances de la e-santé en 2022 :

L’envol de la télémédecine

Avec la crise sanitaire, la télémédecine a connu un essor très important. En France par exemple selon une étude d’Odoxa, le recours à la téléconsultation, une pratique de la télémédecine, a triplé. Environ 88% de ceux qui ont expérimenté cette pratique sont satisfaits.

Les services de télémédecine et de téléconsultation développés pendant la pandémie sont susceptibles de s’étendre à de nombreuses autres spécialités et parcours de soins.

Ils pourront être appliqués au domaine de la santé mentaleet au suivi des maladies chroniques. Cela permettra aussi de suivre de plus en plus de patients en convalescence après un acte chirurgical.       

L’intelligence artificielle gagne du terrain

tendance marketing digital santéL’utilisation de l’intelligence artificielle n’est pas nouvelle dans le domaine de la santé. Néanmoins, le développement de telles technologies en santé s’est considérablement accéléré ces dernières années.

L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique entrent sur le terrain en tant que solutions, collectant, analysant et utilisant des données pour automatiser certaines tâches répétitives.

L’IA permettra aux médecins de se concentrer sur d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée. Ainsi, ces technologies arriveront à maturité en e-santé d’ici 2030.

Des objets connectés toujours plus présents

L’Internet des objets (IoT) permet de connecter divers dispositifs médicaux à Internet. Grâce à ces objets connectés, les patients sont de plus en plus proches de leur santé. Ils peuvent utiliser ou porter ces appareils pour :

  • vérifier leur état de santé : température corporelle, tension artérielle ou fréquence cardiaque,
  • transmettre les données à un médecin qui peut surveiller à distance la santé d’un patient.

Ce type d’appareil aide les personnes atteintes de maladies chroniques à mieux. L’objectif est d’améliorer le suivi de leur état de santé. Grâce aux données transmises, les professionnels de santé peuvent conseiller les patients ou mieux se préparer aux soins d’urgence.

Le développement de l’interopérabilité

Les professionnels de santé ont de plus en plus recourt à différents services et logiciels en santé. Cela implique déjà un temps de formation. Ils doivent être capables de maîtriser les différents outils.

L’accélération de l’interopérabilité entre ces différents logiciels et solutions digitales sera un enjeu majeur en 2022.  L’objectif est que chacun puisse accéder rapidement aux données de santé d’un patient. Cela doit pouvoir se faire tout au long du parcours soin.

Un renforcement de la cybersécurité

RGPD web et santéLa confidentialité et la sécurité sont l’une des principales préoccupations des patients. Les nouvelles solutions de santé numériques favorisent le renforcement de la sécurité et de la confidentialité de ces données.

Avec la multiplication des échanges à distance et l’hébergement des données patients, la e-santé fait face à un risque accru d’exposition des données des patients.

Pour faire face aux risques de cybersécurité, les bonnes pratiques se s’appliquent pour l’ensemble des acteurs. L’enjeu est de répondre aux obligations réglementaires pour garantir un haut niveau de protection.

logo kdsanteExperts dans le marketing digital, nous accompagnons les acteurs de la santé dans la mise en place de technologies de communication des informations médicales. D’une start-up à une multinationale de la santé, nous avons des solutions adaptées à votre stratégie pour vous permettre d’atteindre vos objectifs !

Les articles le plus lus de la catégorie

Back To Top